AUX ORIGINES DE LA PHOTOGRAPHIE CULINAIRE


10/05/2020 _ Partager l'article Facebook Twitter Linkedin

L'histoire de la photographie culinaire partie 1 : introduction


Ma table servie est la première photographie représentant des aliments, noir et blanc
[La table servie, Nicéphore Niepce, 1827]

La première photographie ayant eu pour sujet l’alimentation est La table servie, par Nicéphore Niepce, en 1827. Moins de deux siècles plus tard, la photographie culinaire devient un genre à part entière, et connaît un succès fulgurant auprès d’un large public.

Si la photographie culinaire est aujourd'hui un domaine reconnu, voire très tendance, peu de recherches et d'écrits ont été faits sur son évolution jusqu'à aujourd'hui. Par curiosité de comprendre comment elle est arrivée à cette médiatisation, j’ai réuni des informations sur la naissance de la photographie culinaire, que je souhaite partager, dans une volonté de retracer son histoire…

Comment est-elle passée d’un simple sujet d’étude à un genre à part entière ? À partir de quand la photographie culinaire a-t-elle été reconnue par le monde de la photographie ? Quel chemin a-t-elle parcouru jusqu'à son explosion dans les années 2010  ? Et depuis quand parlons-nous de « photographie culinaire » ?

"…il faudra attendre les années 1940 pour voir naître la photographie alimentaire. Après quelques années de tâtonnement, elle connaît un véritable essor à partir des années 1970. Puis un renouveau esthétique dans les années 1990, qui l'amènera progressivement vers le succès qu'elle connaît à l'heure actuelle."

La nourriture est depuis longtemps représentée en peinture, dans les natures mortes, et sert de sujet d'étude pour certains photographes. Mais il faudra attendre les années 1940 pour voir naître la photographie alimentaire. Après quelques années de tâtonnement, elle connaît un véritable essor à partir des années 1970. Puis un renouveau esthétique dans les années 1990, qui l'amènera progressivement vers le succès qu'elle connaît à l'heure actuelle.
Mais avant de chercher à connaître l'histoire de la photographie culinaire, faudrait-il encore la définir. Images alléchantes sur instagram, illustrations de recettes dans les magazines, photographies appétissantes dans les livres de cuisine… Nous en avons tous, au moins une fois, entendu parler. Savons-nous pour autant ce que ce terme qualifie ?

Par définition, la photographie est une « technique, un art de celui (professionnel ou amateur) qui utilise l'ensemble des procédés permettant de prendre ces images ». Le mot culinaire, quand à lui désigne tout ce qui «  a trait à la cuisine, à la préparation plus ou moins élaborée des aliments » 1. Au regard des termes la composant, la photographie culinaire engloberait un grand nombre de photographies, qu'elles aient pour sujet la nourriture, l'alimentation, quel qu'il soit. Cette large définition rejoint l’idée que nous propose Jean-Pierre Stéphan 2, lors d’une table ronde sur le sujet : «  [Avoir] pour univers de réflexion le monde alimentaire quel qu'il soit, que ce soit du produit brut, du produit transformé, de la photographie environnementale, de la photographie gestuelle, des portraits des gens qui s'investissent dans la cuisine ou dans la production alimentaire, du résiduel, du regard que peut avoir le photographe plasticien sur un élément qui se mange.» 3

Définition un peu pèle mêle, elle comprend tant des œuvres abstraites, illustratives, documentaires ou encore artistiques… Avec mon regard de designer graphique, je vais particulièrement me pencher sur les photographies de l’édition et de la presse culinaire.

1. CNRTL.FR
2. Jean-Pierre Stéphan, président fondateur du Festival International de la Photographie Culinaire
3. Table ronde de la photographie culinaire du 20 janvier 2015


Food design, Food photography, Still life


Plus d'articles :


PARTIE 2. DÉFINIR LA PHOTOGRAPHIE CULINAIRE →


PARTIE 3. LA NATURE MORTE PICTURALE →





Facebook Twitter Linkedin

Partagez l'article sur les réseaux sociaux
Suivre Lorine Hennebelle sur Instagram