L'ARBOUSE


17/02/2021 _ Partager l'article Facebook Twitter Linkedin

Cueillette sauvage

dessin aquarelle du fruit arbouse sur fond rose clair
[Illustration de l'arbouse, fruit de l'arbousier, Lorine Hennebelle pour Tüog, 2021]

Une plante au goût de soleil

L'arbousier, Arbutus Unedo, est un arbuste fruitier originaire du bassin méditerranéen. En France, il est principalement présent au Sud Ouest, dans les Pyrénées Orientales et sur la côte landaise, ainsi que dans le maquis Corse.
Il fait partie de la famille des Ericaceae. Sa floraison se fait de septembre à octobre, et ses fruits sont mûrs et récoltés à l'automne, de octobre à novembre.

Les fruits de l'arbousier, appelés arbouses, ont une saveur discrète, sucrée et légèrement acidulée. Ce sont des baies sphériques de 1 à 3 cm de diamètre, charnues, à la couleur rouge-orangée lorsqu'elles sont mûres, dotées de nombreux petits pépins. Leur peau est rugueuse et la chair molle et quelque peu farineuse.

Les arbouses sont très fragiles, c'est pourquoi ils sont rarement commercialisés, et se conservent quelques jours après la récolte.

L'arbouse, un concentré d'énergie !

Les arbouses ont de nombreux bienfaits. De par leur teneur en tanin et en vitamine C, ils ont un fort apport énergétique, ils sont antioxydants et permettent de lutter contre le vieillissement cellulaire. Ils contiennent également de la pectine, qui agit comme régulateur du transit intestinal, et amène un sentiment de satiété. La pectine prévient aussi des maladies cardiovasculaires, en faisant baisser le taux de LDL (le mauvais cholestérol) et la glycémie.

L'arbouse en cuisine

L'arbouse peut se déguster cru, seul, ou cuit dans des préparations.

Mise en garde :
Attention, consommée en trop grande quantité, cette baie peut être légèrement toxique, et provoquer coliques et vomissements. Elle est à consommer crue avec modération, ou cuite.

Recette :

Compotée d'arbouse :

Pour 1kg de purée d'arbouse, compter 400g de sucre, 1 pomme et le jus d'un citron.

1. Laver les fruits délicatement, l'arbouse est très fragile. Les cuire à feu doux dans une poêle, avec une noix de beurre, jusqu'à qu'ils soient fondants. Ajouter un peu d'eau si la texture est trop épaisse.
2. Filtrer la purée avec un tamis pour retirer les pépins.
3. Remettre la purée dans une casserole, avec une pomme épluchée et taillée en petits morceaux, et le sucre. Laisser cuire à feux doux. Ajouter le jus d'un citron, remuer. Porter la préparation à ébullition, puis débarrasser dans un récipient. Écraser la compotée pour avoir un mélange homogène.
4. Verser dans un pot qui se referme hermétiquement. Le retourner pour créer un vide d'air.
5. À consommer dans les trois jours, froid sur une tartine ou avec un yaourt !


Cuisine sauvage, cueillette, plante comestible


Plus d'articles :


← CUEILLETTE SAUVAGE, L'OXALIS POURPRE
← CUEILLETTE SAUVAGE, L'OXALIS PETITE OSEILLE SAUVAGE

CUEILLETTE SAUVAGE, L'ORTIE →





Facebook Twitter Linkedin

Partagez l'article sur les réseaux sociaux
Suivre Lorine Hennebelle sur Instagram